adblockplus

Comment survivre dans un monde adblocké quand on est un éditeur de site

Dans un monde où les bannières publicitaires donnent la nausée aux internautes, à tel point  qu’ils soient tous (ou presque) obligés de passer auprès de leur pharmacien pour acheter une boîte d’adblockplus. Les éditeurs de site devront réinventer leur modèle économique et trouver de nouvelles sources de revenus pour continuer d’exister.

Bien sûr, il s’agit d’une monde fictif puisqu’on sait tous que ça n’arrivera jamais, n’est-ce pas ?!
Pas si éloigné que cela si on en croit l’étude Adobe/Pagefair sortie cet été qui montrait l’évolution exponentiel d’installation des logiciels bloqueurs de publicité et donc le manque à gagner énorme pour les éditeurs.
J’ai donc voulu partager avec vous 4 pistes de réflexion pour continuer d’exister dans un internet adblocké.

  • Faire payer directement l’utilisateur pour un contenu sans publicité 

Certains sites média l’ont déjà anticipé en mettant à disposition des abonnements dit « premium » pour les contenus les plus qualitatifs. A l’instar des services de streaming musicaux on pourrait imaginer un regroupement des acteurs avec un partage des revenus fonction de la fréquentation des pages.

  • Miser sur la data pour mieux exploiter les bases emails

Exploiter les données comportementales des visiteurs et les croiser avec la base d’inscrits. L’idée étant d’améliorer la segmentation des bases et de proposer le bon contenu, à la bonne personne et au bon moment dans son cycle d’achat. Cela conduira à une meilleur rentabilité des bases puisque moins sollicitées mais plus performante.

  • Devenir un maillon de la stratégie de contenu des marques (et le monétiser)

Les marques l’ont d’ores et déjà compris, elles doivent devenir leur propre média. Ce qui signifie : créer du contenu, se focaliser sur le problème des consommateurs (et non sur sa solution produit ou service)  interagir avec les internautes d’égal à égal, etc… Les sites éditeurs pourront se positionner comme relais de contenus de marque dans le cadre de ces stratégies de brand content afin d’initier le « buzz » via leurs propre audience.

  • Rester clair sur l’origine du contenu (contenu de marque ou contenu éditeur)

Ne pas essayer de faire de la publicité « déguisée », les internautes  ne sont pas dupes et savent la démasquer. L’idée est d’être totalement transparent sur l’origine du contenu, de ne proposer que des contenus de marques en adéquation avec votre ligne éditoriale et apportant toujours de la valeur aux lecteurs. Cela permet de créer et de conserver la confiance qui doit exister entre un éditeur de contenu et son audience.

Et vous comment imaginez-vous l’après adblock ?

Loading Facebook Comments ...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *